top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Le Nunatsiavut est le grand gagnant des Prix Inspiration Arctique

Les Prix Inspiration de l’Arctique ont été remis le 7 mai 2024 lors d’une cérémonie au Centre culturel Kwanlin Dün à Whitehorse au Yukon. Dix projets ancrés dans le Nord canadien ont été récompensés et plus de 3,2 M$ ont été distribués lors de cette soirée à laquelle plus de 300 personnes ont assisté. La sécurité alimentaire ou encore l’apprentissage de l’inuktitut sont au cœur de certains projets primés.


Nelly Guidici – IJL

Réseau.Presse – L’Aquilon – Arctique


Le grand prix de 1 000 000 $ a été décerné au Centre Inotsiavik à Hopedale au Nunatsiavut. Inotsiavik signifie « un endroit où bien vivre » en nunatsiavummiutut et ce centre sécuritaire et accueillant est voué à la revitalisation de l’inuktitut et de la culture inuite. Avec ce prix, des programmes destinés à renforcer les compétences, l’estime de soi et la fierté d’être Inuit.e seront mis en place par l’intermédiaire de cours d’inuktitut et de formations culturelles variées.


« Ce prix change tout, pas seulement pour notre équipe, mais aussi pour toute la communauté du Nunatsiavut. Nous n’en serions pas là aujourd’hui sans l’indéfectible soutien de notre communauté, et recevoir la reconnaissance du Prix Inspiration Arctique ainsi que le prix de 1 million de dollars nous comble de bonheur. Merci à l’équipe du Prix Inspiration Arctique pour son énorme soutien. Quel privilège d’avoir maintenant les moyens de planifier et de financer des programmes culturels et linguistiques pour les prochaines années! », a déclaré l’équipe d’Inotsiavik. 

Cinq prix allant de 112 000 $ à 500 000 $ ont également été remis. 

La ferme-école thérapeutique du Yukon a reçu un prix de 500 000 $ et est destinée aux élèves souffrant d’autisme, de retards cognitifs ou de TDAH, de la maternelle à la 12e année. Cette école atypique favorise l’apprentissage par l’expérience en proposant notamment des approches basées sur l’ergothérapie, l’orthophonie, la thérapie par le jeu, la musicothérapie et la thérapie équine.


Le Centre Thay K’i Anint’i au Yukon a reçu 499 000 $. Depuis que le territoire a décrété en janvier 2022 l’urgence de santé publique liée à la consommation de substances, les services de postintervention ne suffisent pas à la demande. 


Ce centre offrira donc des services supplémentaires de rétablissement et de mieux-être pour bonifier les programmes de rétablissement de la santé qui allient la culture autochtone et les pratiques occidentales afin d’intervenir auprès des personnes et des communautés. Ce centre biculturel va maintenant élargir ses activités et intervenir dans l’ensemble du territoire pour que toute la population ait accès à des programmes de rétablissement.

L’initiative Apprendre, s’approvisionner en nourriture, gagner sa vie (Learning, Harvesting, Earning) a reçu 425 000 $. 


Face au fléau de l’insécurité alimentaire au Nunavut, ce projet a pour but d’enseigner aux garçons et aux jeunes hommes les techniques traditionnelles de pêche à l’omble chevalier, autant dans les sites de pêche estivaux qu’hivernaux. Par l’apprentissage de la pratique durable de la pêche et l’acquisition de compétences traditionnelles, les garçons et les jeunes hommes autochtones gagneront en autonomie et contribueront à l’essor de leur collectivité.


Le projet « Les Réunions de Nutak et de Hebron » a reçu la somme de 298 000 $ afin de permettre aux personnes encore vivantes et valides qui ont été expulsées de Hebron, de Nutak et d’Okkak au Nunatsiavut, de retourner ensemble vers leur terre natale en juillet 2024. 

« Nous ne voulons pas choisir qui peut s’y rendre, mais nous voulons y retourner tous ensemble, » a déclaré Lena Onalik, très émue lors de la réception du prix.

Les effets durables de ce projet permettront aux personnes expulsées et les membres de leurs familles d’y retourner régulièrement dans le futur. Fondé dans les années 1830 par les missionnaires moraves, Hebron est l’un des lieux les plus importants du Labrador sur le plan culturel. Des offices religieux y étaient dispensés et on y trouvait également un centre éducatif, commercial et médical. De nombreux Inuits de la région s’y rendaient aussi à l’occasion de fêtes religieuses comme Noël et Pâques.


Les trois communautés ont été abandonnées en 1956 et 1959 à la suite de la fermeture des missions moraves. Sans aucun préavis et sans avoir été consultés, 417 résidents inuits ont été relocalisés à plus de 150 kilomètres au Sud, à Nain notamment. 


Enfin, le projet « Autochtoniser l’emploi par le soutien et le savoir traditionnel » a reçu 112 000 $ et est implanté dans les Territoires du Nord-Ouest. Ce projet s’adresse aux employés de l’entreprise d’artisanat Aurora Heat à Fort Smith.


Cette entreprise conçoit et fabrique des produits en fourrure de castor comme des chauffe-mains ou des chauffe-pieds. Ces produits sont tous faits à la main par 14 employés. Cependant face à l’insécurité alimentaire et la perte des liens avec la culture autochtone auxquels font face ses employés, Brenda Dragon, fondatrice de l’entreprise, souhaite leur apporter son soutien dans un environnement de travail flexible. Avec cette somme, une serre arctique va être construite sur le lieu de travail afin que les employés bénéficient, pendant leurs heures de travail, d’ateliers avec des personnes ainées sur l’importance de la nourriture traditionnelle et de la connexion au territoire.


Brenda Dragon, fondatrice de l'entreprise Aurora Heat à Fort Smith a reçu un prix de 112 000$.

(Photo : Nelly Guidici)


Face à l’insécurité alimentaire et la perte des liens avec la culture autochtone auxquels font face ses employés, Brenda Dragon (à droite), fondatrice d'Aurora Heat, souhaite leur apporter son soutien dans un environnement de travail flexible. Une serre arctique va être construite sur le lieu de travail afin que les employés bénéficient, pendant leurs heures de travail, d’ateliers avec des personnes aînées sur l’importance de la nourriture traditionnelle et de la connexion au territoire.

(Photo : Nelly Guidici)


Dans la catégorie jeunesse, quatre projets ont été récompensés.

Le projet Investir dans l’avenir des femmes inuites a reçu 98 000 $ et a pour objectif de créer des occasions d’emploi et d’acquisition de compétences pour de jeunes femmes et de jeunes mères inuites. Les compétences ainsi acquises leur permettront d’augmenter à la fois leurs revenus et leur estime de soi.


La troupe de théâtre jeunesse du Yukon (Yukon Theatre for Young People) a reçu 99 000 $. Cette somme permettra d’organiser un festival d’art dramatique de trois jours au Centre des Arts du Yukon au début de l’année 2025. 


L.O.V.E. Inuktut, dont le but est de revitaliser et de protéger onze dialectes d’inuktut, a reçu 100 000 $. La création d’une application novatrice qui intègre des vidéos d’apprentissage des langues dans les activités de la vie quotidienne s’ajoutera aux ressources existantes d’enseignement de l’inuktut.


La Coalition des jeunes pour la sécurité alimentaire – Nord a reçu 100 000 $ pour son projet qui vise à échanger avec les jeunes, à les soutenir et à les mettre en relation pour qu’ils lancent des initiatives alimentaires dans leur région. 


Le but de la Coalition est d’amener les jeunes à s’engager dans la production alimentaire locale et à se sentir en confiance pour partager leurs connaissances et leurs expériences. Les responsables du projet entendent créer un réseau de ressources gérées par et pour les jeunes, réseau qui les encouragera à participer aux débats et aux initiatives en lien avec l’alimentation dans le Nord.



(Photos : Nelly Guidici)

Comentarios


bottom of page