top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Le chef de la Nation dénée accuse le gouvernement des TNO de son manque d'efficacité

Dans un communiqué le matin du 1er septembre, le chef de la Nation dénée, Gerald Antoine, s’est exprimé, critiquant le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest qui, selon lui, « a fait preuve d’un manque d’efficacité dans le suivi de toutes les personnes évacuées des TNO qui sont dispersés dans l’ensemble de l’Ouest canadien ».

Cristiano Pereira


Le leadeur autochtone appelle également à une « réponse coordonnée aux défis posés par le retour des personnes évacuées et affectées par la catastrophe des feux de forêt aux TNO ».

Le chef Antoine demande « une intervention coordonnée avec la Croix-Rouge canadienne, le gouvernement des TNO, les dirigeants de l’Akaitcho, du Tłı̨chǫ, du Dehcho, du Sahtu, des Gwich’in, des Métis et des Inuvialuit – avec les gouvernements municipaux et ceux de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Yukon et du Manitoba, où se trouve la majeure partie de nos citoyens », peut-on lire dans le communiqué de presse.


Le chef de la tribu dénée, accuse le gouvernement des TNO de son manque d'efficacité

Le chef de la Nation dénée accuse le gouvernement des TNO de son manque d'efficacité.

(Photo : Médias ténois – Archives)


Dans la note envoyée aux journalistes, le chef Antoine critique la conduite du GTNO :


« Le processus d’évacuation des habitants du Denendeh a pu être comparé à l’expulsion et au déplacement forcés des populations autochtones depuis le contact avec les colonisateurs. Nombreux sont ceux qui ont été rassemblés comme du bétail, sans communication ni information. Certains n’ont pas eu accès à des produits de base tels que la nourriture et un abri sûr, et sont soumis à de fortes pressions financières. De nombreuses personnes souffrant de problèmes de santé et de bienêtre n’ont pas non plus été soutenues, ce qui a eu pour effet d’accentuer les déplacements et les disparitions ».


Le chef de la Nation dénée a ajouté que « les plus grandes réussites sont celles de notre propre peuple, des membres de la communauté, des gouvernements communautaires et régionaux, de nos voisins et de nos amis qui se sont mobilisés pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes évacuées. Pour cela, nous vous remercions de partager ce que vous avez avec ceux qui sont dans le besoin ».

Comentarios


bottom of page