top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

L’aube du modernisme dans la musique classique 12

Achille-Claude Debussy est un des plus importants compositeurs de musique classique. Il dessine, à l’aide de son écriture, le passage de la fin du romantisme, à l’aube du modernisme en France.

Le compositeur nait en 1862 dans la commune de Saint-Germain-en-Laye, une commune française située au bord de la Seine à 20 km au nord-ouest de Paris. Aucun de ses deux parents, Manuel-Achille et Victorine Manoury, n’était musicien. Leur source de revenus était le commerce de céramiques et les contrats occasionnels de Manuel dans des industries locales.


En 1870, alors qu’Achille-Claude – plus connu par son deuxième prénom Claude – fête ses huit ans, la famille doit se sépare à cause de l’éclat de la guerre franco-allemande. Claude et sa sœur quittent Saint-Germain-en-Laye avec leur mère, tandis que leur père y reste.

La guerre franco-allemande éclate en France en 1870, du fait de l’invasion des forces françaises dans la province de Rhénanie, une province du royaume de Prusse. Ce qui produit une unification des forces allemandes – alors dirigées par le chancelier Otto von Bismarck – qui commencent par occuper Saint-Germain-en-Laye pour capturer Napoléon III et l’emmener en Prusse.


Pendant ce temps, Versailles devient le chef-lieu du gouvernement des Français par Patrice de Mac Mahon. Le plan d’action des forces allemandes se termine par le siège de Paris. La guerre prend fin en 1871.


Les communes françaises se révoltent contre la capitulation du peuple et contre le gouvernement de Versailles, ce qui est réprimé par Mac Mahon. Manuel Debussy, le père de Claude, y participe en s’engageant avec les communes insurrectionnelles et finit prisonnier après la violente répression de la Semaine sanglante en 1871.


Peu avant, soit en 1870, Claude Debussy, sa sœur et sa mère trouvent refuge chez leur tante Clémentine Dumont, qui habitait à Cannes, une commune française située sur la Côte d’Azur dans une région connue durant la période médiévale, par Languedoc. Dans cette région, les habitants parlent le provençal ou la langue d’oc, une langue littéraire et poétique utilisée par les troubadours et les trobairitz dans l’art de trobar, durant la période médiévale.


Clémentine Dumont initie Claude Debussy à la musique avec Jean Cerutti, qui devient son premier professeur de piano. Ces enseignements seront poursuivis par Antoinette-Flore Maute de Fleurville, excellente pianiste, qui reconnait le génie du jeune Debussy et l’initie à l’interprétation et la compréhension des écrits de Jean-Sébastien Bach. C’est Antoinette qui recommande l’admission du jeune prodige au Conservatoire de musique de Paris. Debussy y est admis en 1872, âgé dix ans.

Comments


bottom of page