top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

L’aube du modernisme dans la musique classique 10

Dernière mise à jour : 12 avr.

Dans l’opéra Rusalka, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la musique classique, créé à l’aube du modernisme, la beauté des voix solistes ou chorales, des mélodies et des harmonies, toutes composées par Antonin Dvořák en 1901, se marie à la profondeur émotionnelle du livret écrit par Jaroslav Kvapil. Le thème central de l’amour, à la fois transcendantal et humainement passionné, se déploie tout au long de l’opéra, tissant différents contextes fantastiques aristocratiques où évoluent Rusalka et le prince. Divisé en trois actes, l’opéra dévoile une histoire complexe et émouvante.


Dans le premier acte, Rusalka, l’une des filles d’un Vodník, vit dans un palais sous-marin près d’un château où réside un prince. Tombée amoureuse du prince qu’elle observe lors de ses baignades, Rusalka exprime un jour son désir de devenir humaine pour partager sa vie. Son père, craignant pour elle, tente de la dissuader, mais Rusalka persiste. Elle implore alors la lune de réaliser son vœu, puis demande l’aide de la sorcière Ježibaba pour devenir humaine, au prix de perdre l’usage de la parole.


Dans le deuxième acte, le prince rencontre Rusalka au bord du lac et se laisse séduire par sa beauté, malgré son mutisme. Leur amour grandit, et le prince décide de l’épouser. Cependant, lors d’un bal organisé pour célébrer leurs fiançailles, le prince est ensorcelé par une autre princesse et succombe à son charme. Délaissée et désespérée, Rusalka quitte le palais, réalisant la douleur de l’amour non partagé.


Rusalka revient auprès de son père, brisée par la trahison du prince. Elle supplie son père de la transformer en créature des eaux une fois de plus, car elle ne peut supporter la souffrance de l’amour non réciproque. Dans un dernier acte d’amour désespéré, le prince la retrouve et la supplie de le tuer pour mettre fin à sa douleur. Déchirée, Rusalka accepte, sachant que seule sa mort pourra les libérer de leur tourment.


Ainsi, Rusalka offre un voyage émotionnel intense à travers les méandres de l’amour et du sacrifice, transcendé par la puissance de la musique et du chant.

Comments


bottom of page