top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Feux de forêt : tristes records 

Dernière mise à jour : 17 mai

Selon l’agence européenne Copernicus qui suit de près l’évolution des incendies au Canada, les émissions dues aux incendies de forêt en Colombie-Britannique ont atteint les niveaux les plus élevés en mai 2024 par rapport à tous les mois de mai des 22 années de données du Système mondial d’assimilation des incendies (GFAS).


Le 9 mai dernier, le premier feu de forêt important a été détecté dans le nord de la Colombie-Britannique à Fort Nelson et les incendies qui ont été répertoriés par la suite « ont été provoqués par la réactivation en surface d’anciens incendies dans la région, ce qui ajoute à la complexité de la situation. »



(Source: CAMS)


Les émissions de carbone dues aux incendies de forêt au Canada sont estimées à quinze mégatonnes de carbone au 16 mai 2024 avec un peu plus de douze mégatonnes en Colombie-Britannique. Ces taux sont relativement élevés pour un début de mois de mai, estime l’agence et « la présence très inhabituelle de plusieurs grands incendies de forêt, principalement en Colombie-Britannique, mais aussi dans les provinces et territoires voisins » explique cette situation.


En mai 2024, les émissions dues aux incendies de forêt en Colombie-Britannique ont déjà dépassé le double du précédent record enregistré en mai 2023, les émissions totales du Canada étant également l’une des plus élevées des 22 dernières années.





Comentarios


bottom of page