top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Des jardins hydroponiques à Łı́ı́dlı̨ı̨ Kų́ę

La création de jardins hydroponiques à Łı́ı́dlı̨ı̨ Kų́ę fait partie des quatre projets territoriaux à bénéficier d’un financement global de 2, 3 M$ fourni par l’Agence canadienne de développement économique du Nord.


Les deux jardins hydroponiques seront munis d’une technologie automatisée qui devrait permettre à la communauté d’avoir accès à des légumes frais à l’année. On anticipe qu’à capacité optimale, les jardins produiront annuellement plus de 12 000 livres de légumes et d’herbes, qui seront distribués aux programmes communautaires ou vendus directement aux consommateurs, aux entreprises et aux communautés environnantes. Le projet comprend aussi un volet éducatif. Financés à hauteur de 844 422 $ par CanNor, les jardins devraient être lancés cet automne.


(Photo : Mengwesser – Pexels)


Énergie solaire

CanNor finance également à plus de 80 % la mise en place d’une unité de production et de stockage d’énergie solaire au projet aurifère Colomac, à 200 kilomètres de Yellowknife. Les subsides sont fournis à la Corporation d’Investissements Tłı̨chǫ, qui est la partenaire de la minière STLLR dans ce projet comprenant aussi la formation du personnel. « Le parc solaire répondra à la plupart des besoins en électricité de notre camp, tout en réduisant considérablement les couts d’exploitation et les émissions de carburant », assure le président et chef de la direction de STLLR Gold Keyvan Salehi.


À Haines Junction, l’entreprise de services-conseils Fortitude Consulting travaille à la recherche et au développement d’isolants fabriqués à partir de déchets de papier ou de bois. CanNor et Fortitude investissent chacune 50 000 $ dans le projet.


Données sur les réserves d’ombles

Enfin, CanNord finance près de 50 % d’un projet de 1,9 M$ de collectes de données sur les réserves d’omble chevalier au Nunavut. Le projet est mené par Cumberland Sound Fisheries, une entreprise à 100 % inuite. Les pêcheurs de Pangnirtung seront formés à la collecte et à l’analyse des données.


« Nous nous réjouissons […] des occasions de formation et d’emploi que ce projet offrira, ainsi que des données essentielles et concrètes qui aideront à orienter nos activités de pêche côtière de façon optimale », commente la directrice exécutive de Cumberland Sound Fisheries, Brittany MacLellan.


Comments


bottom of page