top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Dallas Seavey remporte la course Iditarod


Le musher américain a été le premier à franchir la ligne d’arrivée après 1757 km en traineaux à chiens


Le musher américain Dallas Seavey a remporté, ce mercredi 13 mars, l’Iditarod, la fameuse course annuelle de traineaux à chiens de 1 757 km en Alaska, entre Anchorage et Nome.

Il lui a fallu neuf jours, deux heures, seize minutes et huit secondes pour remporter un peu plus de 55 000 $ pour la première place.


Avec cette victoire, Seavey est devenu le musher le plus titré en 52 ans d’existence de la course.

« Dallas a prouvé sa capacité à surmonter l’adversité à de multiples reprises et cette victoire historique est l’incarnation de son professionnalisme, de sa force et de ses soins exemplaires aux chiens », a déclaré le directeur de l’Iditarod, Rob Urbach.


En tant que vainqueur de l’Iditarod 2024, Seavey ajoute de nouvelles distinctions à sa carrière. Seavey a couru et terminé l’Iditarod treize fois, et a terminé onze fois dans le Top 10. En 2012, Dallas est devenu le plus jeune musher à gagner l’Iditarod à l’âge de 25 ans, et maintenant, douze ans plus tard, à l’âge de 37 ans, il est le musher le plus victorieux à avoir participé à la course, remportant sa sixième victoire.


Les mushers actuellement sur la piste de l’Iditarod continueront à se rendre à Nome. La course se termine lorsque le dernier musher franchit la ligne d’arrivée et remporte la lanterne rouge, une tradition de longue date de l’Iditarod et un symbole de persévérance.

Cette année, la participation de Dallas a été marquée par le fait que, deux jours seulement après le début de la course, il a été contraint d’abattre un orignal qui a eu une altercation avec son équipe canine sur le sentier.

1

Dallas Seavey est le musher le plus victorieux à avoir participé à la course,

remportant sa sixième victoire

(Photo : Dallas Seavey – Facebook)


L’édition de cette année est entachée par la mort de trois chiens. Aucun chien n’est décédé lors de la compétition depuis 2019. Cela n’est pas passé inaperçu pour l’association des droits d’animaux PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux).


« Dallas Seavey, qui a littéralement écrit le livre sur la maltraitance des chiens, a peut-être terminé premier, mais il a consolidé son héritage en tant que champion de la douleur et de la souffrance. Trois chiens, dont un appartenant à son élevage, se sont effondrés et sont morts sur la piste cette année, leurs corps épuisés ayant été poussés au-delà du point de rupture, et leur sang est sur les mains des mushers », a écrit la vice-présidente de l’organisation dans un communiqué.

« PETA demande qu’il soit mis fin immédiatement à ce cauchemar avant que d’autres cadavres ne viennent s’ajouter à la pile impressionnante que cette course a déjà amassée », a-t-elle ajouté. 


Ce mercredi 13 mars, un autre incident s’est produit dans la course : un motoneigiste est entré en collision avec un musher participant, avant de s’enfuir, selon l’Alaska Public Media. 

Le musher impliqué était Bailey Vitello, du New Hampshire. Vitello n’a pas été blessé et aucun chien n’est mort. Les policiers ont d’abord déclaré qu’au moins un chien avait été blessé. Mais la déclaration ultérieure de l’Iditarod indique que la motoneige est entrée en contact avec l’un des chiens de Vitello, mais que le chien n’a pas été blessé et qu’il participe toujours à la course.


Comments


bottom of page