top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Annulation des services de barge : un coup dur pour le Sahtu

Des niveaux d’eau historiquement bas perturbent le ravitaillement et soulèvent des appels à un soutien accru


En raison de niveaux d’eau exceptionnellement bas sur le fleuve Mackenzie, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) a modifié les routes d’expédition de barges pour l’été 2024, annulant les services entre Hay River, Tulita et Norman Wells. Cette décision a provoqué des inquiétudes quant à l’isolement des communautés et à l’impact sur les projets d’infrastructure et les fournitures essentielles. Ce lundi 10 juin, le député Danny McNeely a noté, devant l’Assemblée législative, des pertes de revenus estimées à 14 millions de dollars et des couts supplémentaires de 500 000 dollars, appelant à des mesures de soutien. La ministre de l’Infrastructure, Caroline Wawzonek, a indiqué que des discussions sont en cours pour évaluer les besoins spécifiques et les possibilités de subventions, tout en travaillant directement avec les communautés pour élaborer une réponse adaptée.


The Mackenzie River as it nears the Arctic Ocean


Des inquiétudes croissantes


Les inquiétudes ont commencé il y a de cela un peu plus d’un mois lorsque le GTNO a annoncé un changement de routes d’expédition de barges de Hay River à Tuktoyaktuk pour l’été, en raison de niveaux d’eau historiquement bas sur le fleuve Mackenzie, affectant les communautés au nord de Norman Wells, telles que Fort Good Hope et Aklavik. Malgré les plans pour la saison de ravitaillement par barge de l’été 2024, le scepticisme a grandi alors que les niveaux d’eau restaient historiquement bas. Le Secrétariat du Sahtu a exprimé des préoccupations quant à la situation, impactant les projets d’infrastructure et les fournitures essentielles. 


Le GTNO a annoncé que l’expédition de marchandises avec les Services de transport maritime (MTS) ne garantissait pas la livraison, ce qui a conduit à des appels pour une autoroute permanente de la vallée du Mackenzie, tandis que Buffalo Airways lançait un service de fret aérien à prix réduit.


Appel à l’action


Le 23 mai 2024, le GTNO a officiellement annulé le ravitaillement par barge de l’été pour Tulita et Norman Wells, invoquant des préoccupations de sécurité dues aux dangers de navigation. Cette annulation devrait retarder des projets importants et affecter les livraisons de carburant et de fournitures, les marchandises pouvant attendre jusqu’à la saison de navigation 2025 ou être transportées par des routes d’hiver. 


Ce lundi 10 juin, devant l’Assemblée législative, le député Danny McNeely a considéré que bien que le gouvernement ne puisse pas changer les niveaux d’eau, il peut adapter sa réponse pour soutenir les entreprises touchées. Il a noté qu’attendre 6 à 12 mois pour expédier des fournitures n’est pas une option, car cela entrainerait une interruption des activités pendant la saison de construction, affectant la capacité à maintenir le personnel, les flux de trésorerie et les dépenses d’exploitation. 


« Plusieurs entreprises ont déjà licencié du personnel, craignant de ne jamais les récupérer »

,a-t-il dit, notant que les entreprises du Sahtu estiment les pertes de revenus à plus de 14 millions de dollars, avec 500 000 dollars de couts d’expédition supplémentaires, et potentiellement des millions de pertes futures. Selon le député, les pertes indirectes toucheront également les hébergements, les épiceries et les restaurants. M. McNeely a insisté sur la résilience des habitants du Sahtu, mais a souligné qu’ils ne peuvent pas traverser cette crise seuls. 


Plus tard dans la session, il s’est adressé à la ministre de l’Infrastructure, Caroline Wawzonek, faisant référence au précédent établi par le GTNO, qui avait organisé un pont aérien pour les communautés touchées à la suite aux annulations des barges de MTS en 2018 et 2022.


Par la suite, M. McNeely a également demandé si la ministre avait envisagé cette option pour la région du Sahtu en réponse aux défis actuels en matière de transport. La ministre Caroline Wawzonek a expliqué que la situation actuelle est différente de celle des années précédentes, notamment en termes de rythme et des mesures d’atténuation mises en place. Contrairement aux années précédentes où les mesures d’atténuation étaient limitées en raison de la saison avancée, cette fois-ci, elle assure être à travailler directement avec les communautés pour identifier les besoins spécifiques et les entreprises qui n’ont pas pu atténuer les effets de l’annulation des barges.


Le député McNeely a donc insisté et demandé à la ministre si elle pouvait engager son ministère à organiser un pont aérien moyennant des frais de service pour la région du Sahtu pour la saison 2024. La ministre a répondu que ces discussions sont en cours avec les responsables des ministères de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement (ITI) ainsi que de l’Infrastructure. 


La ministre a souligné que si des subventions doivent être accordées avec des fonds publics, il est important de s’assurer qu’elles répondent réellement aux besoins et qu’elles soient équitables, aidant ceux qui en ont vraiment besoin par rapport à ceux qui n’en ont pas autant besoin ou qui ont fait des choix en fonction de la situation. 


« Ce n’est pas un refus. C’est une question de vouloir s’assurer que nous utilisons les fonds publics de manière à réellement soutenir ceux qui en auront besoin. », a déclaré la ministre Wawzonek.

Comments


bottom of page